Wabi est une notion esthétique et morale japonaise exprimant la beauté trouvée dans la simplicité et la sobriété. Ainsi que le goût pour la solitude tranquille, loin des soucis du monde.

Wabi découle de la racine wa, qui se réfère à l’harmonie, la paix, la tranquillité et l’équilibre. A l’origine wabi désignait les tourments et la langueur d’un être qui n’a plus sa place dans la société au sens de triste, désolé et solitaire. Mais poétiquement il est venu à signifier simple, immatérialiste, humble par choix. Il résume le goût pour le dépouillement, voire l’austérité des formes, des couleurs et des matières, à travers lesquelles s’exprime un idéal moral qui voit la véritable richesse dans le cœur de l’homme plutôt que dans les choses qu’il possède. Une expression couramment utilisée en conjonction avec le terme wabi est « La joie du petit moine dans sa robe déchirée par le vent ». Une personne wabi est en prise directe avec la nature, elle se contente de très peu, sans avarice, paresse, ni colère, elle comprend « La sagesse des rochers et des sauterelles ».